Company img
  • CHARTE

    La dénomination « Opéra National de Russie » est un « label ».

     

    Dans la Fédération de Russie, il n’existe pas d’Opéra « national », mais de nombreux Théâtres, environ une trentaine d’établissements, qui sont officiellement agréés par l’État dans les villes principales de la Fédération de Russie.

     

    Les ballets et opéras d’origine russe sont réputés à travers le monde, mais les Théâtres d’État sont peu connus du grand public.

     

    Il s’agit par exemple des Théâtres de Tchelyabinsk, Kazan, Saratov, Rostov sur le Don, Oufa, Moscou, Samara, Saransk, Perm, Krasnodar, Krasnoyarsk, etc. Le terme « national » n’est pas utilisé en russe, l’appellation exacte utilisée en Fédération de Russie est par exemple « Théâtre de l’Opéra Ballet Bashkir (Oufa) » ou « Théâtre d’Etat de l’Opéra et Ballet de Tchelyabinsk ».

     

    Lorsque ces Théâtres d’État réalisent des spectacles issus de leur répertoire à l’étranger et notamment en France, il est difficile pour le grand public de les distinguer des spectacles produits par des compagnies sans lien avec les Théâtres d’État.

     

    Le label Opéra National de Russie a ainsi pour but de désigner de manière globale et compréhensible pour le public européen, un spectacle (ballet et/ou opéra) qui est produit selon un accord avec ces Théâtres d’État ou avec des compagnies qui font appel à des artistes issus de ces Théâtres d’État.

     

    L’utilisation du label Opéra National de Russie est soumise à un règlement d’usage que doivent respecter les Producteurs qui présentent hors de Russie un spectacle sous ce label. Les règles principales sont les suivantes :

     

    I – Pour chaque production, le Producteur doit signer avec un Théâtre d’État de Russie, une convention qui autorise le producteur à présenter le spectacle fourni par le Théâtre d’Etat.

     

    II – Le Théâtre doit mettre à disposition du Producteur les décors, costumes, accessoires et d’une manière générale, tous les éléments indispensables pour produire le spectacle, détacher du personnel (danseurs, choristes, musiciens, techniciens, etc.) et/ou autoriser si nécessaire, le Producteur à recruter directement le personnel du Théâtre.

     

    III – Le Théâtre doit autoriser le Producteur à présenter le spectacle en France et en Europe, pour une durée déterminée.

     

    IV – Le Producteur sera libre et responsable s’il le souhaite, d’inviter l’orchestre qui accompagne le spectacle, indépendamment de toute convention avec un Théâtre d’État. La sélection de l’orchestre doit respecter les critères de compétence, de qualité et de professionnalisme nécessaires pour garantir la juste interprétation des œuvres présentées au public.

     

    V – Le Producteur devra utiliser sur ses supports de communication (programmes, brochures, DVD, site internet, etc.), ainsi que dans le texte de présentation destiné aux salles et aux différents revendeurs, outre sa dénomination commerciale, le label, associé au nom du Théâtre d’Etat ou de la compagnie, par exemple : Opéra national de Russie – M.I. Glinka Tchelyabinsk.